5 février 2011 - de Jean-Paul Baud

Publié le par Solen Le Roux

Jean-Paul-Baud 3177Au début, c’était un regard que je ne voyais pas.
Puis un autre, et un autre encore.
Après seulement, j’ai vu ces regards, rieurs, pétillants et curieux, avec des yeux bleus comme le ciel, verts comme l’espoir, marrons comme les miens.
Des regards attentifs derrière des lunettes, appliqués devant un ouvrage et d’autres ne sachant où regarder.
Qui tu es ?
Qu’est-ce que tu fais ?
Tu me prends en photo ?
Ces regards avaient ouvert le mien : j’avais ouvert mon regard à la normalité.

Chronologie...

  • Samedi 30 Octobre 2010 : Première réunion de l’atelier photo. Je présente quelques photos, des portraits de ma fille Camille et de Christophe. Le choix du thème s’oriente assez rapidement vers une série de regards. Le handicap n’a pas sauté aux yeux.
  • Jeudi 18 Novembre 2010 : Première rencontre avec Guillaume aux Tourelles. J’essaie tant bien que mal de présenter un projet encore flou dans mon esprit et mal structuré. Intéressé, Guillaume m’oriente vers David, responsable du centre St Alexis.
  • Jeudi 25 Novembre 2010 : Première rencontre avec David. Je suis venu sans appareil photo. David me présente au personnel d’encadrement et aux résidents. J’ai pénétré une ruche, chacun à sa tâche avec une vigilance de tous les instants. Je repars, secoué par un choc émotionnel énorme.
  • Jeudi 9 Décembre 2010 : Premières photos. Je voudrais être discret mais j’ai le sentiment de déranger. Sœur Geneviève craint que je perturbe son atelier de couture, mais elle s’habitue très vite à ma présence, tout comme ses élèves. Juste à  côté, on fait de la céramique. Je (re)découvre la patience et l’apprentissage.
  • Jeudi 16 Décembre 2010 : Une fenêtre sur la lumière. Je n’ai pas retenu tous les prénoms, mais tous connaissent le mien. L’atelier bricolage est au ralenti. Le soleil éclaire la porte du placard entre 14h45 et 15h30. J’en profite pour faire quelques portraits.
  • Mardi 21 Décembre 2010 : Soirée communautaire de Noël. Je suis venu, touché d’être invité en tant que bénévole. Tout le monde est là, les administratifs, l’encadrement, les parents, les bénévoles et les résidents. J’ai alors vu les résidents surmonter leur handicap pour exprimer leur joie, leur joie de vivre, leur être.  C’est pendant cette fête que je suis passé de l’émotion à la réflexion.
  • Mardi 4 Janvier 2011 : On prend les mêmes et on recommence. Le soleil est au rendez-vous, pas les photos. Quelque chose ne va pas et je ne sais pas quoi.
  • Jeudi 13 Janvier 2011 : Atelier cuisine. Je m’impose un peu à Isabelle pour participer à l’atelier, pas seulement par goût pour la cuisine, mais pour ressentir les choses de l’intérieur. Ah ! si je pouvais réussir mes photos aussi bien que Sandrine fait la béchamel.
  • Jeudi 20 Janvier 2011 : Le trou noir. Violette veut que je la prenne en photo. Je vais la décevoir ; en tout cas moi, je vais me décevoir.
  • Samedi 22 Janvier 2011 : Atelier, présentation de mes premières photos. De l’avis de tous, le format paysage en cadrage serré est une erreur. Laurence : on dirait qu’ils n’ont pas de tête. Jean-Michel : ils n’ont pas la parole non plus. Je réalise alors l’indécence de mes photos. Jean-Michel me pousse à plus d’engagement. Le groupe est derrière moi et me le prouvera par ses encouragements et ses messages.
  • Mardi 1er Février 2011 : Une implication au-delà de l’image. J’avais prévenu David que je repartais à zéro. Je lui propose d’animer un atelier photo. L’idée lui plait ; je crois que pour lui c’était une évidence. L’atelier photo se fera les mardis après-midi.

Mots clés : Regard, Objectif Image, Atelier Photo, Arche de Jean Vanier, Les Tourelles, St Alexis, Guillaume, David ; Jean-Michel, Résident, Bénévole, Animateur, Atelier, Communauté, Handicap

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain V. 13/02/2011 14:46



Je n'ai pas trouvé de photos sur le blog, mais j'ai vu la 1° série réalisée par Jean-Paul pour avoir été invité à participer à la derniére réunion de l'Atelier 2010-2011. C'était fin janvier. Je
suis admiratif devant son comportement et la qualité de sa démarche vis-à vis d'un sujet et de personnes en situation de difficulté. La façon dont il l'exprime ici
renforce l'émotion que j'ai eue en l'écoutant et en visionnant ses 1° essais photographiques. Maintenant il allie travail photographique et animation-formation. Sacrée leçon de militantisme.