9 février 2011 - de Hervé Colin

Publié le par Solen Le Roux

Herve-Colin 9114nb b

Beaucoup ont déjà présenté des projets déjà bien précis, le mien a du mal encore à éclore…

Le paysage est mon sujet de prédilection,  la pose lente que je travaille depuis plus de 2 ans est une façon pour moi de sublimer le paysage et de ne montrer que l’essentiel. Cette découverte de la pose lente je l’ai trouvé dans Photophan un supplément de Chasseur d’image (le magazine impopulaire au club, trop ringard)  où un article était consacré à Michel Rajkovic un photographe français (voir son site très intéressant). L’ambiance de ses images correspond très bien avec l’idée que je me fais du paysage.  Par la suite j’ai pu connaître aussi le collectif de photographe Bordelais 8regart.com (voir le site) dont M. Rajkovic est un de ses membres. Toutes les images de ses photographes ont un style identique, format carré fine Art, NB et poses lentes, mais chacun garde son caractère, passionnant.

Mais j’en suis encore loin, j’ai affiné ma recherche photographique dans la région : sur l’étang de Thau, Palavas, Villeneuve les Maguelonne, lac du Salagou, cascades, rivières là où je trouve de l’eau en mouvement qui devient parfois de la glace ou de la brume vaporeuse.

J’ai surtout encore du mal à m’orienter sur la couleur ou le NB. Pour la 2ème séance de l’Atelier j’avais présenté des images faites à Frontignan pour essayer d’orienter mon travail, mais pas très convainquant.

Pour la suite j’ai repris un thème sur lequel j’avais travaillé il y a 2 ans, l’Etang de Thau avec ses bateaux qui volent, et une ambiance  dans les parcs à huîtres envoûtante  qu’il s’agit de transmettre. J’y suis retourné souvent…J’ai rattaché quelques images que je n’ai pas encore amenées à l’Atelier … car il reste encore tant à travailler.

Herve-Colin 9130pano b


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain V. 13/02/2011 01:07



Je ne suis pas du tout un spécialiste de la pose longue. Je n'ai jamais réalisé ce type de prise de vue alors que je l'appécie beaucoup, même si c'est trés "classique". J'ai lu les
conseils de Pierre, mais au risque de paraître bien naif, je me (vous) demande si, pour obtenir un effet " laiteux " plus net que ce qu'il est dans les photos présentées par Hervé, il
ne faudrait pas qu'il y ait plus de mouvement sur la surface de l'étang, en clair que la surface de l'eau soit plus agitée ?



Hervé Volin 12/02/2011 19:00



Merci Pierre pour ces conseils avisés et pertinents, que je vais essayer d'appliquer; Il est vari que notre région très lumineuse ne favorise pas ces temps de poses très longs mais comme dirai
Jean Michel..pas d'excuse il faut essayer et réessayer encore et encore.



Pierre 12/02/2011 10:06



Vouloir sublimer le paysage, lui redonner un côté onirique et le contempler tout simplement c'est une belle manière d'appréhender le paysage. Le choix de la pose lente est bien entendu
parfaitement adapté.Le ciel et l'eau finissant par ce confondre Seulement dans les images présentées  ton intention n'est pas assez marquée il te faut encore plus capter le
temps. Il faut encore lisser et lisser le temps, prendre des poses encore plus longues, contraster pour avoir des noirs et des blanc et épurer ton sujet pour rester dans l'essentiel et bien
la marquer cette intention. Continue, double ou triple ton temps de pose.  Pierre


Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes et les ressacs et les courants : Je sais le soir, l'aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes, et j'ai vu quelquefois, ce que l'homme a
cru voir !    Arthur Rimbaud "Le bateau ivre"